Blog Cdiet

Confinement et dénutrition chez la personne âgée

La Covid-19 est une maladie infectieuse provoquée par un virus. Elle est responsable d’une pandémie, entraînant la mise en place de mesures sanitaires afin de protéger les personnes les plus vulnérables. Il n’existe aucun traitement capable d’éradiquer le virus, c’est pour cela que l’État a instauré cette deuxième période de confinement afin de limiter la propagation du virus et éviter de surcharger les hôpitaux en manque de places. Mais le confinement pour les séniors est synonyme d’isolement social, qui n’est pas sans conséquences, puisque c’est l’une des situations à risques de dénutrition. Alors quel est l’impact du confinement sur l’alimentation des personnes âgées, comment maintenir de bonnes habitudes alimentaires et quelles sont les stratégies de prise en charge nutritionnelle ?

Quel est l’impact du confinement sur l’alimentation de la personne âgée ?

En période de confinement, les séniors ont des visites limitées de leur famille, sont privés de rassemblement dans les clubs 3ème âge… Il est difficile d’entretenir un lien social, la solitude prend place et peut s’accompagner d’une dépression. De plus, lors des visites, des gestes barrières et une distanciation sociale doivent être mis en place.

Cet isolement social pèse sur le moral, et peut causer une perte d’appétit, tout comme le manque d’activité physique.

Une baisse des consommations entraîne des carences en nutriments, une perte de poids et entraîne la personne âgée dans la spirale de la dénutrition. En aucun cas ses apports alimentaires ne doivent diminuer et il faut veiller à ce qu’elle s’alimente correctement.

Comment aider la personne à maintenir de bonnes habitudes alimentaires ?

Pour commencer, voici quelques conseils généraux : faire 3 repas par jour avec 1 à 2 collations, manger à des heures régulières et dans le calme, prendre le temps de bien mastiquer et ne pas oublier de s’hydrater (de préférence en dehors des repas).

Les repas doivent être composés d’aliments riches en protéines (viande, poisson ou œuf), de légumes, de féculents, de produits laitiers et de fruits.

Afin de préserver un lien social et de chasser l’ennui, des appels téléphoniques réguliers sont bénéfiques et permettent de savoir si la personne se sent bien.

Si vous pouvez lui rendre visite de temps en temps, avec les précautions nécessaires, veillez à ce que le réfrigérateur soit rempli, notamment avec des aliments apportant des protéines (viandes, poissons, œufs, lait, yaourt, fromages, …) et aliments permettant l’enrichissement avec du beurre, de la crème fraîche, du gruyère, du jambon mixé par exemple pour apporter des calories en plus et dans un même volume.

Pour prévenir les risques d‘escarres et stimuler l’appétit, il faut éviter que la personne âgée reste assise trop longtemps, proposez lui une activité physique : marcher dehors ou même faire quelques pas dans son logement, jardiner quand le temps le permet, faire le ménage… En plus d’être bénéfique pour l’appétit, cela permettra d’entretenir sa masse musculaire, de s’aérer, de penser à autre chose, ce qui améliorera son moral.

Vous pouvez aussi lui trouver des occupations telles que le tricot, les mots mêlés, le point de croix, le coloriage, la lecture… Demandez-lui ce qu’elle aime faire.

Quelle stratégie pour la prise en charge nutritionnelle ?

Dans un premier temps, il faut prévenir la dénutrition en prenant en charge le plus rapidement possible les risques de celle-ci et limiter les facteurs de risques d’aggravation en cas de contamination de la Covid-19.

Puis il faut la détecter grâce aux critères de dénutrition : IMC inférieur ou égal à 21, le pourcentage de perte de poids (sur 1 ou 6 mois), et le MNA. En plus de ces critères, on fera attention à la diminution des consommations alimentaires et aux pathologies aiguës.

Une fois la dénutrition détectée, il faut appliquer une stratégie de prise en charge par étapes : l’enrichissement, les compléments nutritionnels oraux et en dernier recours, la nutrition entérale ou parentérale.

La mise en place de mesures sanitaires est indispensable en cette période de pandémie mais les séniors se replient sur eux-mêmes à cause de la solitude. Cet article vous permettra d’aider au mieux les personnes âgées. D’autres articles sur le blog pourront compléter celui-ci pour améliorer l’appétit d’une personne âgée, découvrir des idées menus ou encore des idées d’activités physiques.

L'équipe CDIET

L’équipe CDIET regroupe des experts en diététique, gériatrie et télémédecine. Découvrez les conseils pour améliorer la nutrition personnes âgées dépendantes.