Blog Cdiet

Quelles pratiques mettre en place pour briser l’isolement des séniors ?

personne âgée et jeune femme , sourire

Le sentiment de solitude des séniors est un phénomène qui touche 27 % des plus de 60 ans en France (Rapport des Petits Frères des Pauvres 30 septembre 2019 – solitude et isolement des personnes âgées en France) et cette proportion monte à 32 % dans les quartiers « prioritaires de la politique de la ville » et 31 % dans les petites agglomérations (- de 20 000 habitants). Des solutions existent pour combattre ce fléau social aux conséquences sanitaires dramatiques (dépression, dénutrition, troubles cognitifs…).

Proposer un environnement « web-friendly »

Le numérique peut aider à lutter contre ce fléau, il faut proposer aux séniors un environnement facilement accessible à un ordinateur et une bonne connexion internet ou tout du moins leur faciliter l’accès aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux. C’est une initiative importante pour lutter contre l’isolement. 

On voit émerger de nombreuses applications pour personnes âgées destinées à les rapprocher de leurs proches (Familties ) ou casser leur routine en leur proposant des sorties ou des loisirs adaptés (Ding Dong ).

 Arrive aussi sur le marché des services destinés spécifiquement aux professionnels du domicile pour les aider à mieux coordonner leur prise en charge et améliorer les relations avec la personne âgée.

L’objectif est qu’elle se retrouve au centre dispositif ou qu’elle puisse jouer, entrainer sa mémoire (DYNSEO, Jeux de Grille), surveiller sa santé (QALYO)… On peut aussi citer les grands « classiques » du numérique, skype, Whatsapp, FaceTime… pour garder très facilement et à faible coût un contact avec ses proches ou des sites de rencontre adaptés aux séniors qui commencent à fleurir (disons.demain.fr).

Réalité virtuelle en établissement : un outil de stimulation cognitif ludique

Autre phénomène numérique qui arrive à grand pas : la réalité virtuelle. Déjà utilisées dans les établissements, ces technologies peuvent être des outils intéressants pour retrouver une autonomie ou rompre l’isolement. Elles permettent aux séniors, grâce à un casque, de s’évader quelques temps (en voyageant ou visitant un musée) et de leur proposer un outil de simulation cognitif ludique. Ces technologies seront démocratisées et accessibles au domicile des personnes âgées dans un futur proche. Les séniors d’aujourd’hui mais surtout de demain seront de plus en plus aptes à se servir de ces outils et demandeur de nouvelles technologies.

Le numérique un outil complémentaire, mais qui ne peut remplacer l’humain

Pour Aristote, « L’Homme est un être sociable, la nature l’a fait pour vivre avec ses semblables ». Les liens digitaux ne peuvent remplacer les interactions en face à face. Il faut privilégier au maximum les visites régulières des proches, des intervenants au domicile et proposer un maximum d’activité, développer les visites de convivialité… En cas d’isolement de la personne âgée (rupture de liens familiaux, amicaux…), faire appel à un professionnel de l’aide à domicile est un moyen efficace de contribuer au maintien du lien social. Les séniors ont alors l’occasion d’échanger avec une personne bienveillante, formée à l’écoute. Cet échange va participer à l’estime de soi, stimuler le sénior et contribuer à son bien vieillir.

Le virtuel ne remplace pas l’humain, il peut juste s’avérer un outil complémentaire pour briser l’isolement de nos ainés.

.

L'équipe CDIET

L’équipe CDIET regroupe des experts en diététique, gériatrie et télémédecine. Découvrez les conseils pour améliorer la nutrition personnes âgées dépendantes.