Blog Cdiet

Fêtes de fin d’année : profitez-en pour vérifier la bonne alimentation de vos proches

La période de fin d’année marque pour beaucoup d’entre nous les retrouvailles avec nos proches. C’est également à cette occasion qu’on peut remarquer un amaigrissement, un état de fatigue ou une impression de « coup de vieux » de ses proches aînés.

Bien qu’on se dise que ce soit normal, que c’est dans l’ordre des choses, ces signes sont pourtant un indicateur possible de dénutrition.

La dénutrition est une maladie silencieuse, qui s’installe lentement, et dont les signes peuvent apparaître comme normaux lorsqu’ils concernent une personne âgée. Faisons un point sur les idées reçues :

Se défaire des idées reçues sur l’alimentation des séniors

Plus on vieillit moins on a besoin de manger : FAUX

Même si en vieillissant on a moins d’activité ce n’est pas pour autant qu’il faut diminuer les calories. En effet, le métabolisme assimile moins bien les nutriments et il faut donc augmenter ses apports. Au final, une personne âgée doit manger au moins autant qu’un adulte.

Je ne mange plus de viande, c’est normal en vieillissant : FAUX

En vieillissant certains changements ont lieu comme une légère perte de goût. La viande paraît donc plus fade et l’appétence pour celle-ci diminue. D’autre part les problèmes de mastication peuvent pousser nos aînés à complètement évincer la viande de leur assiette. Source de protéines il est recommandé de continuer à les consommer.

J’ai perdu en muscles, c’est un signe de vieillissement : FAUX

Le vieillissement n’entraîne pas une diminution des muscles mais s’il manque des protéines pour le bon fonctionnement de l’organisme alors elles seront puisées directement dans les muscles, entraînant une perte musculaire. Il faut donc s’assurer d’avoir un apport en protéines suffisant.

Profiter des fêtes pour sensibiliser ses proches

Bien que l’alimentation puisse être un sujet difficile à aborder et source de discorde, il est important de sensibiliser nos aînés à la dénutrition, ses signes d’apparition et conséquences. Certains signes peuvent alerter sur un risque de dénutrition, dont certains sont faciles à identifier sans être invasifs :

  • Perte de poids : impression que les vêtements sont plus amples, les joues plus creuses
  • Capacités physiques : facilité à se lever d’une chaise sans appui, pouvoir assurer une conversation tout en marchant sans s’arrêter (test double tâche)
  • Difficulté lors des repas : faibles consommations alimentaires, difficulté de mastication, temps de repas accru

En s’installant, la dénutrition peut entraîner certaines complications comme :

  • Amaigrissement
  • Hausse des infections
  • Baisse d’efficacité des médicaments
  • Chutes
  • Escarres
  • Perte d’autonomie

C’est pourquoi il est primordial, lors des premiers signes d’apparition d’une dénutrition, d’enrichir l’alimentation afin d’apporter à son proche toute l’énergie et les protéines dont il a besoin.

Les périodes de fêtes de fin d’année sont également l’occasion de profiter de la convivialité et de partager des moments de plaisir autour de l’alimentation. Vous pouvez retrouver des idées de collations enrichies spéciales fêtes ici

C’est également le bon moment pour mettre en place des conseils simples et s’assurer de leur suivi par votre proche, afin qu’il continue de les appliquer même après votre départ.

Chacun étant différent, certains conseils généraux comme les conseils d’enrichissement peuvent s’appliquer mais risquent de ne pas être adaptés à votre proche. Afin d’être sûr qu’ils soient adaptés et augmenter leur chance d’être appliqués il est conseillé de s’adresser à un diététicien nutritionniste qui vous donnera des conseils adaptés et personnalisés à mettre en place.

Vous pouvez demander conseil à nos diététiciens nutritionnistes ici

L'équipe CDIET

L’équipe CDIET regroupe des experts en diététique, gériatrie et télémédecine. Découvrez les conseils pour améliorer la nutrition personnes âgées dépendantes.